Communiqué de Presse

Une rencontre pour clarifier le cadre de coopération entre le Maroc et le Fonds Verts pour le Climat dans le domaine de l’énergie

Monsieur Aziz RABBAH, Ministre de l'Energie, des Mines et du Développement Durable, a reçu, le mardi 08 mai 2018, au siège de son Ministère, Monsieur Howard BAMSEY, Directeur Exécutif du Fonds Vert pour le Climat (FVC).

Cette entrevue fut l'occasion d'échanger sur les voies de collaboration possibles dans ce domaine.

En ouverture de séance, Monsieur Aziz RABBAH a rappelé que le FVC permettrait d’accompagner la mise ne œuvre de la stratégie énergétique nationale en apportant un soutien aux projets des partenaires du secteur avec un renforcement de capacité et des partages d’expériences. Le secteur minier devrait être pris en considération, en particulier pour la gestion de l’après mine et la réhabilitation environnementale. La question des villes durables pourrait représenter un troisième axe à retenir dans le cadre d’un partenariat avec le FVC. Un business model dédié contribuerait au renforcement de l’économie circulaire, en particulier dans la gestion des déchets.

Monsieur Howard BAMSEY a poursuivi en évoquant les missions dédiées au FVC qui dispose d’une enveloppe de 10,2 milliards de dollars. Ce fonds est un programme mondial de financement destiné à appuyer les pays dans leur adaptation aux impacts inévitables du changement climatique et à soutenir les pays en développement dans leur lutte pour la limitation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le FVC est aujourd'hui le seul mécanisme financier opérationnel au profit des projets en matière de lutte contre le changement climatique. Le Maroc est devenu en 2017 le premier Pays Africain à bénéficier du Fonds. Il a reçu de l'organisation un appui financier de 100 millions de dollars

Considérant l’intérêt du FVC accordé au secteur de l’énergie du Maroc, il a été convenu d’organiser des ateliers avec les partenaires du secteur, afin de clarifier les besoins et d’établir les requêtes à adresser au Fonds. Ils serviront d’espaces de concertation et de diffusion d’informations portant sur les mécanismes mis en place pour un emploi le mieux approprié des rétributions pouvant être allouées.

En conclusion, Monsieur Aziz RABBAH a recommandé que le Département de l’Energie et des Mines et le Secrétariat d’Etat au Développement Durable travaillent de concert pour préparer les requêtes avec les partenaires du secteur de l’énergie à soumettre au FVC.