Communiqué de Presse

Le Maroc invité d’honneur de la 3ème Edition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) à Ouagadougou

Une délégation importante présidée par le Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable s’est rendu à Ouagadougou en Burkina Faso, pour prendre part à la 3ème Edition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) qui s’est tenue à Ouagadougou du 4 au 7 avril 2019.

La délégation marocaine, représentant le Maroc invité d’honneur de cette 3ème édition, composée des :

  • Monsieur Mohamed OUHMED, Directeur des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique au Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable ;
  • Monsieur Mohammed EL HOUARI, Directeur Pôle des Energies Renouvelable et de l’Efficacité Energétique à l’Agence Marocaine de l’Efficacité Energétique (AMEE) ;
  • Monsieur Tarik BOUTQUOUQOU, Chef de projet Senior Coopération et Développement International à l’Agence Marocaine de l’Energie Durable (MASEN) ;
  • Monsieur Youssef ZBITOU, responsable de partenariat et Valorisation à l’Institut de recherche en Energie Solaire et Energie Nouvelle (IRESEN).

Cette manifestation africaine organisée, sous le Haut Patronage de SEM. Christophe Marie DABIRE, Premier Ministre burkinabé, et portant sur le thème « Politique et innovation pour une transition énergétique réussie », a rassemblé des décideurs politiques et économiques africains, des experts africains et internationaux dans le domaine de l’énergie ainsi que des institutions financières et énergétiques africaines et mondiales.

La Semaine des Energies et Energies renouvelables d'Afrique (SEERA) a été instituée par le Ministère de l'Energie du Burkina Faso en 2016 dans le but de créer un cadre harmonisé d'échanges en regroupant sur une même plateforme les acteurs nationaux, africains et internationaux, issus des secteurs publics et privés énergétiques.

Lors de la Cérémonie officielle d’ouverture M. Farhat BOUAZZA, Ambassadeur de Sa Majesté au Burkina Faso, a prononcé une allocution d’ouverture au nom de M. Aziz RABBAH Ministre l’Energie, des Mines et du Développement Durable au cours de laquelle il a rappelé le contexte énergétique international marqué par une transition vers des modèles énergétiques sobres en carbone, qui favorisent le développement durable de l’économie. Il a évoqué également le rôle du Sommet Africain de l’Action tenu en marge de la COP22 à Marrakech en 2016, dans la formulation d’une réflexion africaine commune sur les défis du développement durable à l’échelle africaine.

Plaçant la coopération avec l’Afrique au cœur de ses choix stratégiques, plusieurs accords ont été conclus dans le domaine de l’énergie entre le Royaume et les pays africains et se sont traduit par des projets concrets qui ont été suivi par les établissements publics marocains notamment l’ONEE, MASEN, l’IRESEN et l’AMEE et qui ont accompagner les institutions énergétiques africaines dans les domaines de la planification de l’offre et la demande électriques, l’électrification rurale, les énergies renouvelables, le renforcement des capacités et l’efficacité énergétique.

M. l’Ambassadeur a mis en exergue Les efforts entrepris par le Royaume du Maroc dans sa transition énergétique et qui ont permis la diversification de son mix énergétique où la part des énergies renouvelables représentera 52% en 2030. Cet objectif n’a pas cessé de révéler des défis importants : l’actualisation des textes législatifs et des contrats pour s’adapter à la transition du Maroc aux énergies renouvelables, le choix stratégique des types de technologies appropriés qui correspondent aux besoins du pays et les prix élevés de la production d’énergie.

Et particulièrement le cadre de la coopération avec le Burkina Faso, M. l’Ambassadeur s’est réjoui de la qualité des relations bilatérales qui réunissent les deux pays, notamment dans le secteur énergétique, comme l’illustre les discussions en cours pour le développement d’un programme solaire au Burkina Faso. Il a précisé également que le renforcement et la consolidation de cette coopération constituera une opportunité pour les entreprises marocaines et Burkinabés pour développer des partenariats gagnant-gagnant afin de booster d’avantage le marché des énergies renouvelables dans les deux pays.

Il est a noté que le programme de cette édition prévoit un panel de haut niveau dédié au Maroc portant sur un cluster énergie renouvelables et efficacité énergétique en Afrique.