Communiqué de Presse

La formation et la recherche scientifique pour promouvoir l’efficacité énergétique et les économies d’énergie

img

M. Mohammed Ghazali Secrétaire Général du Département de l’Energie et des Mines, a pris part le vendredi 12 avril 2019, à la cérémonie de clôture du « projet d’accompagnement de quatre établissements d’ingénierie (ENSA Tanger, FST Tanger, ENSMR et ENSA Al Hoceima) pour l’intégration du Module Efficacité Energétique en Industrie».

Ce projet est mené par l’AMEE avec l’appui du Projet DKTI IV de la Coopération Internationale Allemande GIZ en partenariat avec 4 établissements de formation notamment, l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Tanger, l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Al Hoceima, la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger et l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat.

M. Ghazali a souligné lors de son intervention que l’efficacité énergétique est une opportunité souveraine, réfléchie et raisonnée dont l’objectif est non seulement de réduire la facture énergétique mais également l’optimisation de l’usage de l’énergie avec le développement de la compétitivité des entreprises industrielles à travers la maîtrise et la montée en charge de l’expertise nationale pour attaquer le marché marocain ou nulle autre personne que la compétence marocaine ne peut exceller, d’où un nouveau marché et activité à promouvoir.

En effet, ce projet a pour objectif d’une part, de contribuer aux efforts déployés en vue de fournir les compétences nécessaires en quantité et en qualité et d’autre part, de développer une expertise nationale capable de relever le challenge visé par notre pays en matière d’économie d’énergie et de préservation de l’environnement.

Il est à préciser que ce programme de formation consiste au développement d’un module de formation en « Efficacité Energétique en Industrie » basé sur des pratiques internationales adaptées au contexte industriel marocain ainsi que le renforcement des capacités des enseignants via une formation des formateurs pour pouvoir l’intégrer par la suite dans leurs cursus.

Il est à souligner que l’adoption de l’approche multi-établissements durant la phase pilote vise principalement à répondre à l’objectif d’asseoir un cadre favorable pour l’initiation du réseautage, de synergie et d’échange entre les établissements partenaires.

Rappelons que Depuis l’adoption de la loi 47-09 relative à l’efficacité énergétique, le gouvernement marocain est en train d’élaborer les décrets d’application relatifs aux études d’impact énergétique, à l’audit énergétique obligatoire et aux organismes d’audit et de contrôle technique. Ces efforts législatifs traduisent la volonté du pays de renforcer la cohérence entre sa stratégie des énergies renouvelables et sa politique d’efficacité énergétique.