Communiqué de Presse

Le Maroc et le Tchad explorent les possibilités de renforcer la coopération en matière de l’énergie, des mines et de la géologie

Les moyens de renforcement de la coopération dans le domaine de l’énergie, des mines et de la géologie étaient, le jeudi 20 juin 2019 à Rabat, au centre des entretiens entre Monsieur Mohammed GHAZALI, Secrétaire Général du Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable et Monsieur Issa DOUBRAGNE, Ministre tchadien de l’Economie et de la Planification de Développement.

Après un échange de mots de bienvenue, Monsieur le Ministre tchadien a salué le développement croissant de la coopération entre le Maroc et le Tchad et a annoncé que le Gouvernement tchadien vise à faire de son potentiel minier une ressource stratégique de développement.

Dans ce même Sens, M. DOUBRAGNE, en réitérant son invitation de participation d’une délégation marocaine à la première édition du Forum international des investissements au Tchad, qui aura lieu du 26 au 28 juin 2019 à N’Djamena, il a sollicité la coopération du DEM particulièrement pour la réalisation des cartes géologiques et minières au Tchad, des projets d’inventaire minier et la mobilisation financière rationnelle.

Pour sa part, Monsieur le Secrétaire Général a confirmé l’existence d’opportunités de partenariat entre le Maroc et le Tchad, et a tenu à rappeler que Monsieur Aziz RABBAH, Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable a donné ses instructions pour qu’une importante délégation composée du secteur public et privé (DEM, ONHYM, MANAGEM, OCP, ..) participe audit forum.

Monsieur le Secrétaire Général a profité de l’occasion pour revenir sur l’importance qu’occupe le secteur minier au Maroc et la dynamique que connait ce secteur actuellement, en citant la mise en place, suite aux orientations de Monsieur le Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, du « Plan Maroc Mines » ainsi que l’ensemble des réformes d’accompagnement dont l’objectif est de promouvoir le secteur minier et de renforcer son attractivité auprès des investisseurs nationaux et internationaux.

Les domaines de l’énergie et des énergies renouvelables, la formation aux métiers verts et la recherche-développement offrent également plusieurs opportunités de coopération aussi bien bilatérale que tripartite, a ajouté M. GHAZALI. Précisant par la même occasion que le modèle énergétique marocain reconnu à l’international pourrait inspirer les pays d’Afrique, qui représentent le partenaire idéal pour accueillir des programmes régionaux de développement et de renforcement des capacités dans la cadre d’une coopération tripartite.

Au terme de cette réunion, les deux parties ont convenu d’œuvrer de concert au développement de nouveaux projets de coopération, à travers la mise en place d’un cadre de coopération entre les deux parties.